Une charte pour travailler ensemble

Depuis l’élection de novembre 2018, les citoyennes et citoyens nous interpellent avec une question: “alors, comment ça marche de travailler avec ces 16 élus Appel Citoyen?” Première réponse: ça marche du tonnerre. L’ambiance est excellente et les compétences de chacun-e se complètent fort bien. Mais la question ne concerne pas l’ambiance. Elle porte sur l’un des engagements forts du mouvement Appel Citoyen: la transparence dans la manière de travailler. Comment 16 personnes avec des convictions, des priorités et des parcours de vie différents peuvent-elles réussir à travailler ensemble dans la Constituante ? Il y a bien sûr les 7 valeurs du mouvement Appel Citoyen, la base de notre engagement. Mais ces 7 valeurs laissent une marge de manoeuvre très importante à chacun-e des élu-e-s. La véritable question semble être ailleurs: allons-nous fonctionner comme un parti “normal” ?

Nous avons consacré nos deux premières réunions à cette question du mode de travail au sein du groupe des 16 élu-e-s et nous avons formulé une charte de travail. Aujourd’hui, nous sommes heureux de rendre ce document public. D’une part dans une logique de transparence, en accord avec notre envie de porter la politique sur la place publique, auprès des citoyennes et citoyens. D’autre part avec l’envie de lancer une discussion sur ce point essentiel: selon quels principes devrait s’organiser un groupe politique dans un parlement ou une Constituante?

La question est sensible, car elle soulève de nombreuses tensions. Un élu peut-il être “contraint” à s’aligner sur le choix de la majorité de son groupe ? L’efficacité et le poids du collectif peuvent-ils légitimer une atteinte à la liberté de chaque élu-e ? C’est une question individuelle, à laquelle chacun-e des élu-e-s doit répondre. Mais c’est également une question pour l’ensemble de la Constituante : 130 élu-es qui ne jouent que leur partition individuelle ne pourront certainement jamais se mettre d’accord sur des propositions. Les groupes politiques ont une fonction importante, ils permettent de créer des convergences. Ils rendent possibles des négociations et des compromis.

Nous avons cherché à concilier ces deux facettes: protéger la liberté de choix de chacun-e, tout en garantissant notre capacité à mener des négociations avec les autres groupes politiques. Pour ce faire, nous avons choisi deux principes clefs.

Principe de débat : chaque élu-e Appel Citoyen s’engage à participer à un débat critique avec les autres élu-es Appel Citoyen. Chaque élu-e peut amener ses idées, ses propositions et ses critiques. De même, nous réagissons aux propositions des autres groupes politiques. Tous ces éléments font l’objet d’une discussion de groupe.

Principe d’information : au terme de ce débat, chaque élu-e Appel Citoyen s’engage à informer les autres élu-es AC sur sa position et son vote. La position des membres du groupe Appel Citoyen est ainsi connue.

Cette approche permet d’assurer le respect de la liberté des 16 élu-es et l’information nécessaire pour entrer en négociation avec les autres groupes politiques en sachant comment les 16 voix du groupe Appel Citoyen sont réparties.

Comment trouvez-vous cette solution ? Vous paraît-elle satisfaisante ?

Venez en parler avec nous lors d’une de nos rencontres citoyennes ! Le 11 avril à 18h à Sion (Les Brasseurs), le 15 avril à 18h à Monthey (Café du Cerf), le 17 avril à 18h à Martigny (Casino)

✍️ Retrouvez notre charte ici.

Ecrivez-nous pour nous donner votre avis : bureau@appelcitoyen.ch

Les 16 élu-e-s Appel Citoyen

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ-NOUS!

Une proposition? Des idées ou commentaires?

En cours d’envoi

2019 Appel Citoyen 

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Signer l'Appel