Candidat: A propos
Nom complet

Etienne Coquoz

Commune

Riddes

District

Martigny

Catégorie d'age

31-65

Sexe

Masculin

Candidat: En détail
Profil

Né à Riddes en 1954, originaire de Salvan, j’ai pu réaliser mon rêve en obtenant d’abord un diplôme de médecin en 1981 puis en poursuivant avec une formation de spécialiste nez-gorge-oreille en 1990. Ce long apprentissage m’a ouvert les portes de l’hôpital de Sierre. La perspective d’une carrière en Valais me plaisait, car les perspectives d’un service public à visage humain s’ouvraient.

Durant 16 ans, je pratiquais à Sierre tant dans mon cabinet privé qu’à l’Hôpital de Sierre-Loëche où j’ai repris le service ORL en 1990. Cette activité mixte fut interrompue dès 2006 par l’arrivée du RSV, puis de l’hôpital du Valais.

J’ai donc continué l’exploitation de mon cabinet médical en tant que médecin indépendant, mais n’ai jamais abandonné l’idée que le Valais, comme tous les cantons alpins, ne doit pas rivaliser avec les cantons du Plateau Suisse pour organiser son système de Santé, mais bien plutôt compter sur eux pour finalement garantir des soins efficaces à tous les valaisans.

 

 

Priorités

Accès aux soins pour tous

Ce droit est déjà inscrit dans notre Constitution Fédérale (art.41B) mais pas dans la Constitution Valaisanne. Le système de Santé sous-entend l’accès aux soins pour tous. L’usage des deux termes est nécessaire pour déterminer l’ensemble des prestations offertes.

Le système de Santé subit actuellement de profonds bouleversements dans de nombreux pays, dont la Suisse depuis 1996, date de la mise en application de la LAMal acceptée par le Peuple Souverain. La LAMal assure l’accès aux soins pour tous, mais détermine aussi son mode de financement par l’obligation faite à chacun de contracter une assurance le couvrant pour ses risques.

Mais si le financement est organisé sur le plan fédéral de manière assez uniforme, l’organisation du système de santé lui-même est laissée à chaque canton.

Les cantons du Plateau Suisse sont plus densément peuplés, de langue et de culture officielles assez homogènes.

Le canton du Valais est constitué d’une longue plaine « sertie » par des vallées latérales elles-aussi habitées, de cultures diverses et parlant deux langues officielles, ce qui lui impose des dispositions particulières pour une fois justifiées.

J’ai acquis cette conviction en 40 ans de carrière par la fréquentation de systèmes de Santé en Suisse et ailleurs. Les mêmes critères, les mêmes exigences de la population sont entendus partout. La disponibilité des infrastructures et des acteurs du système de Santé est prioritaire.

Je tiens à mettre mon expérience à disposition de la Constituante, car en imposant « l’accès aux soins pour tous », notre nouvelle Constitution induira une répartition équitable du futur système de Santé sur l’ensemble du canton et qui tient compte des disponibilités offertes ailleurs en Suisse.

 

Engagements

Je m’engage

Je m’engage à écouter les autres et à partager mes idées sur la société valaisanne de demain. La Constituante, contrairement aux débats parlementaires ou exécutifs, n’exige pas d’engager une idéologie que je représente et ce malgré mes opinions politiques. La Constitution est en effet un cadre à l’intérieur duquel tant l’Exécutif que le Législatif devront se ranger pour prendre des décisions ou éditer des lois. Je m’engage à veiller à ce que ce cadre soit le vœu de la majorité simple de la Constituante.

Candidat: Liens & Contact
Adresse Email

dr.e.coquoz@bluewin.ch