Candidat: A propos
Nom complet

Jean Zermatten

Commune

Savièse

District

Elus

Catégorie d'age

+65

Sexe

Masculin

La touche perso

Vers les sommets, malgré les obstacles de l'adversité !

Candidat: En détail
Profil

Mon nom est Jean Zermatten. En Valais, je suis connu pour avoir été le premier Juge des mineurs du canton, fonction que j’ai exercée durant 25 ans. En 1995, j’ai fondé l’Institut international des droits de l’enfant à Sion, que j’ai dirigé pendant 20 ans. J’ai également eu le privilège de siéger, puis de présider le Comité de l’ONU des droits de l’enfant. Actuellement, je forme aux droits de l’enfant des professionnels suisses et étrangers. Je suis aussi engagé dans plusieurs fondations de bienfaisance suisses et valaisannes.

En matière législative, j’ai eu la chance de participer à d’importantes révisions, notamment celles du Code pénal suisse (partie générale), de la Procédure fédérale applicable aux mineurs et de la Loi valaisanne en faveur de la Jeunesse.

En matière politique, je n’ai jamais été membre d’un parti. J’ai revanche co-présidé le «Comité d’initiative pour la réforme complète de la Constitution de 1907 par une Constituante».

Priorités

Pour moi, la nouvelle constitution doit non seulement être adaptée au droit fédéral, mais doit aussi profiter des espaces d’indépendance laissés par la Confédération pour innover et traiter des grands problèmes de notre temps: gestion de l’énergie, politique globale du tourisme, protection de l’environnement, respect de la vie privée, accès à l’information en regard de la protection des données et en adéquation avec le développement des nouvelles technologies, etc.

La question des droits fondamentaux, surtout ceux des personnes les plus vulnérables, doit être réglée de manière respectueuse de l’individu.

Voilà les priorités de ma candidature.

Engagements

Comme Constituant, je m’engage à:

–    contribuer à redéfinir le rôle de l’Etat par rapport au citoyen, placé au centre des différents intérêts, en tenant compte de l’évolution sociologique, démographique et technologique;

–      chercher l’équilibre entre les populations du canton: jeunes/seniors, habitants de la plaine/de la montagne, hommes/femmes;

–     favoriser les échanges entre les deux langues officielles du canton et en garantir l’usage;

–     promouvoir une politique d’égalité des chances pour tous, notamment en soutenant les familles (en particulier monoparentales) et les personnes démunies;

–     améliorer les droits des personnes vulnérables (enfants, personnes en situation de handicap, personnes âgées, etc.);

–     professionnaliser les autorités de protection de l’enfant et de l’adulte;

–     assurer de bonnes relations entre l’Etat et la société civile (associations, fondations, groupes d’intérêt, etc.).