Candidat: A propos
Nom complet

Jean-Yves Riand

Commune

Sion

District

Sion

Catégorie d'age

31-65

Sexe

Masculin

La touche perso

Une pensée du philosophe français Henri Bergson (1859-1941) m’inspire particulièrement : « Il faut agir en homme de pensée et penser en homme d’action » (1937), une idée maîtresse qui aide à relever les défis à venir !

Candidat: En détail
Profil

Jean-Yves Riand, 61 ans, domicilié à Sion, père de deux fils. Titulaire d’un Master de formation continue en travail social (université de Neuchâtel) et d’un Diplôme en management des institutions sociales (université de Genève), je travaille actuellement pour Caritas Suisse en tant que chef de projet pour la Suisse romande.
Je suis également président du club d’échecs de Sion, capitaine d’équipe et joueur. Ce jeu exige une réflexion tactique et stratégique, deux cadres d’analyse utiles pour un constituant !

Priorités

Par rapport à la nouvelle Constitution valaisanne, ma pensée première vise à ancrer des garanties quant aux droits fondamentaux, individuels et sociaux.
Il s’agit aussi de transformer quelques-unes des composantes des droits populaires :
– La révision les droits civils et politiques actuels,
– L’élargissement à d’autres catégories de la population.
L’instauration de principes fondamentaux de gouvernance de l’Etat (séparation, équilibre des pouvoirs…), fait partie des axes pour lesquels je m’engagerai volontiers. La Constitution actuelle n’a pas un caractère intangible, sa réforme est ainsi l’occasion d’une réflexion sur notre Etat de droit et sur ce qui nous unit.
Cependant, à choisir parmi les nombreux domaines intéressants, deux thématiques me paraissent centrales dans l’optique d’une refonte totale de la Constitution valaisanne :
– Repenser la structure territoriale du canton qui détermine l’organisation des communes, la collaboration intercommunale, la fusion des communes d’une part, et d’autre part actualiser le découpage des régions et des arrondissements électoraux afin de les adapter aux réalités démographiques, économiques et socio-politiques du canton. S’attaquer à ces défis démontre une réelle volonté de réforme car il faut penser la Constitution avec une vue transversale et interdépendante.
– Reconsidérer les questions relatives aux trois pouvoirs – législatif
(composition, mode d’élection, suppléance) – exécutif (compétences,
surveillance consultation) – judiciaire (principes, organisation judiciaire, élection des magistrats) de notre canton afin de redonner aux autorités les moyens de remplir leurs fonctions et de renforcer la capacité d’action des institutions.

Engagements

Me reconnaissant parfaitement dans les sept valeurs fondamentales d’Appel Citoyen, je m’engage à les développer selon les principes d’action suivants :
– Efficacité,
– Cohérence,
– Modernisation de la vie politique, économique, culturelle et sociale du canton.

Homme de projet, ouvert aux idées, doté d’une solide capacité de négociation et d’une bonne souplesse intellectuelle, mû par une volonté d’agir selon un travail d’équipe qui fait appel à l’intelligence collective, je me mets avec enthousiasme à disposition du mouvement Appel Citoyen. Je m’engage pour l’intérêt supérieur du canton dans une aventure qui, par son entreprise innovante, souhaite renouveler l’exercice de la citoyenneté.