Candidat: En détail
Profil

Pour rentrer chez moi, je dois depuis toujours monter. Monter le chemin du Gros-Bellet sur le coteau de Monthey, passer devant la vénérable statue et le Château, poursuivre jusqu’à avoir une belle vue sur la cité. Grâce à la poussette avec mes deux enfants (lourde), j’ai compris que cette montée forge le caractère, un certain goût de l’effort. D’abord monter, puis ensuite se reposer.

Après d’incessantes montées jusqu’à 14 ans, je suis parti au plat pour ma maturité à St-Maurice, puis j’ai poussé jusqu’à Lausanne pour des études de philosophie et de sciences politiques. En 2007, j’ai pris le train et j’ai décidé d’aller rencontrer les voisins suisse-allemands. Depuis, ma vie s’étend entre ces deux espaces: Berne, puis Zürich depuis 10 ans, et Monthey, lieu de la famille, des amis, des activités associatives et professionnelles.

Mes amis à l’humour montheysan disent que je n’ai pas de « vrai » travail. Ce qui est vrai: un travail pas facile à expliquer. J’ai une casquette de chercheur à l’université de Zürich en éthique et philosophie du droit. Je travaille sur l’éthique de l’immigration (3 livres écrits sur le sujet) et l’éthique des nouvelles technologies, en cherchant à faire le lien entre droit et éthique. Et j’ai une casquette entrepreneuriale avec le projet que j’ai co-fondé, ethix: le laboratoire d’éthique de l’innovation. Ce projet m’amène souvent en Valais pour des activités professionnelles. En 2018, j’ai été choisi dans le nouveau pool d’éthique pour les EMS Valaisans.
Comme un fil rouge à travers ces activités, l’envie de comprendre la société et d’agir pour la rendre plus juste. Ma compagne Delphine et mes deux enfants sont des aides précieuses dans cette mission, à la fois accompagnants critiques et sources d’inspiration.

Priorités

La révision de la Constitution représente le point de jonction de tous mes intérêts: la philosophie politique (comment vivre ensemble?), la politique (comment rendre possible cette vision de société?) et le droit (comment mettre en forme cette vision?). Le tout avec l’envie d’explorer de nouveaux territoires, d’ouvrir des voies originales et d’inclure de nouveaux acteurs.


Mes priorités thématiques sont:
– réaliser que la société valaisanne est profondément plurielle. Les gens qui font ce canton ont des valeurs, des convictions, des rêves différents les uns des autres. Il ne faut pas chercher une homogénéité dangereuse, mais prendre pleinement acte de cette diversité.
renforcer notre démocratie cantonale et communale. Ceux qui participent à la vie du canton doivent avoir une voix au chapitre.
– créer les conditions-cadres pour que le canton se développe comme une terre de recherches et d’innovations. L’économie cantonale s’en trouvera diversifiée et renforcée.
– renforcer la justice entre les générations: les jeunes et les ainés bien sûr, mais également les générations futures. Cette approche nous permet d’aborder la question de notre responsabilité vis-à-vis de notre environnement de vie (écologique, culturel, économique, social) de manière renouvelée.
– faire de l’égalité des chances l’une des valeurs centrales du canton. L’origine, le nom de famille, la couleur de peau ou tout autre critère discriminant ne doivent pas empêcher le libre développement de chacune et chacun.

Engagements

Je m’engage à tout faire pour que:
–  Le Préambule de la Constitution et le chapitre des droits individuels prennent en compte la diversité des valeurs et des convictions des habitant-es du canton. Cette diversité, c’est notre force dans le monde qui vient.

– Les résident-es qui n’ont pas le passeport suisse puissent participer le plus rapidement possible à la vie politique de leur commune et de leur canton en votant et en se portant candidat-es.

–  La Constitution pose les bases d’un canton tournée vers la recherche, la science et l’innovation.

– Ancrer dans la Constitution un fort article sur l’égalité: égalité entre tous les individus devant la loi, égalité de droit et de fait entre les femmes et les hommes, égalité des chances.

Candidat: A propos
Nom complet

Johan Rochel

Commune

Monthey

District

Monthey

Catégorie d'age

31-65

Sexe

Masculin

La touche perso

J'aime monter à Bellevue, été comme hiver, à pied ou en peaux. Prendre conscience que la région est profondément connectée, par-delà les frontières cantonales et nationales.