Candidat: A propos
Nom complet

Celas Marisa

Commune

Crans-Montana

District

Sierre

Catégorie d'age

18-30

Sexe

Féminin

Candidat: En détail
Profil

Je suis née en Suisse issue d’une famille portugaise expatriée en Valais.  J’ai effectué ma scolarité obligatoire à Crans-Montana et en parallèle j’ai également accompli l’équivalent de la scolarité obligatoire portugaise. Ensuite j’ai effectué ma maturité gymnasiale en italien-anglais avec option complémentaire Economie et droit au lycée-collège de la Planta à Sion. De 2011 à 2013, j’ai entamé un parcours académique au sein de la faculté de droit à Lausanne, pour finalement me tourner vers le milieu de la haute horlogerie et la joaillerie. J’ai commencé à travailler à plein temps dans une boutique à Crans-Montana et ai effectué en parallèle, au Locle, mon brevet fédéral de Conseillère de vente en horlogerie et joaillerie. En 2016, j’ai entamé la HES-SO en Economie d’entreprise à Sierre en emploi. J’ai maintenu mon travail à Crans-Montana jusqu’à la fin 2017. Depuis 2018, je travaille au service des ressources humaines à la Banque Cantonale du Valais tout en poursuivant ma formation à la HES.
Durant ces années, j’ai été membre de plusieurs associations étudiantes au niveau cantonal et suisse, ainsi que du conseil de faculté à Lausanne.

Une de mes grandes passions est de voyager et de partir à la découverte de nouvelles cultures, découvrir de nouveaux horizons et de ramener avec moi des souvenirs mais aussi parfois certaines valeurs qui peuvent s’appliquer à notre quotidien.

Priorités

Ma priorité est d’amener une impulsion jeune et féminine dans cette réflexion qui impactera les citoyens et citoyennes de notre canton. C’est une opportunité unique que nous avons de pouvoir participer à cette constituante et chaque génération devrait être impliquée. Mon bref parcours en droit m’a également apporté une certaine vision juridique sur le but d’une constitution afin d’éviter que des thèmes hors-sujet ne figurent dans notre constitution.

Engagements

Selon moi, il faut énormément sensibiliser les jeunes à la politique. Nous avons une chance inestimable de pouvoir agir sur ce qui se passe dans notre environnement. Malheureusement notre système éducatif ne prend pas cela suffisamment en mains. J’aimerai beaucoup pouvoir participer à des débats avec des jeunes de 18 à 25 ans par exemple dans des écoles ou hautes écoles. C’est une population qui n’est malheureusement pas assez impliquée dans les votations et nous devons les sensibiliser.

J’aimerai contribuer à l’augmentation de la part de femmes engagées en politique. J’aimerai également contribuer au débat au sujet du droit de vote cantonal pour les personnes d’origine étrangère.